STATIONS D’AUTOBUS DE LA GARE FLUVIALE

Permettant de consolider la vocation multimodale du secteur de la Gare fluviale à Lévis, les stations de la Société de transport de Lévis représentent un projet d’aménagement de cinq quais permanents. Pas moins de 173 autobus amorcent quotidiennement leur trajet à la traverse Lévis/Québec. Les abribus, de signature contemporaine, marque les cinq quais. Du mobilier urbain permet aussi de bonifier l’espace urbain.

Fortement inspirés du caractère maritime du lieu, les stations de la gare fluviale de Lévis cherchent à dialoguer avec les glaces sur le fleuve Saint-Laurent en hiver et rappellent aussi l’importance de la construction navale par ses imposants soffites de bois lamellés.

Clients

Société de transport de Lévis

Année de réalisation

2015-2016

Budget 

(sur demande)

UN AMÉNAGEMENT COMPLET

Concrètement, les travaux de construction comprennent l'érection d'une marquise aux quais 4 et 5, parallèles au fleuve, à laquelle est intégré un abribus important. Deux abribus sont aussi construits aux quais 2 et 3, parallèles au corridor piétonnier menant à la gare fluviale à partir de la rue Saint-Laurent. Ils comprennent également l'installation du mobilier urbain de qualité conçu sur mesure pour ce projet.

La mise en lumière, les équipements de signalétique et d’affichage en temps réel sont intégrés à la conception.

« Cet aménagement durable s'ancre à l'héritage maritime de Lévis, tout en consolidant la vocation de lieu d'échange de ce secteur. Il est moderne, fonctionnel, confortable et à la fine pointe de la technologie » Michel Patry, Président du conseil d’administration de la Société de Transport de Lévis (Journal de Lévis, Août 2015)


Portée des services

  • Études préparatoires
  • Concept et préliminaires
  • Plans et devis définitifs
  • Surveillance

Équipe

Groupe A / Annexe U

MATÉRIALITÉ

La structure d’acier, volontairement massive, pour répondre aux très forts vents du fleuve, supporte le verre et le bois. La coque structurale en bois lamellé-collé rappelle la construction des coques de bateau en bois qui ont parcouru pendant près de trois siècles le Fleuve Saint-Laurent. Le bois est ici utilisé à la fois comme élément structural et esthétique. La surface externe de la peau est recouverte de tôle métallique, les pliages rappellent les glaces et les embâcles sur le fleuve en hiver.

PROJETS SIMILAIRES