LA BELLE ÉCHAPPÉE – JARDINS DE MÉTIS

Lauréat d’un concours regroupant 309 participations en provenance de 34 pays différents,  Se mouiller (La belle échappée) conteste l’expérience traditionnelle du jardin en invitant les visiteurs à se projeter au-delà de l’expérience traditionnelle du jardin. Plus qu’une œuvre contemplative, l’installation contemporaine vous invite à chausser une paire de bottes de pluie et à plonger dans un environnement aquatique énigmatique afin de vivre une expérience multisensorielle. Être spectateur ne suffit plus pour apprécier le jardin dans toute sa richesse.

Client

Jardins de Métis

Année de réalisation

2015

Budget de construction

(sur demande)

Portée des services

  • Concours
  • Concept et
  • Réalisation
  • Surveillance de chantier
  • Aménagement paysager

Équipe

Annexe U

QUAND LE BEAU DEVIENT DANGER

La belle échappée met de l’avant notre rapport face aux espèces invasives et au délicat équilibre des écosystèmes. L’amenée d’espèces exotiques dans nos jardins et leurs impacts sur la biodiversité des milieux aquatiques structurants comme le Saint-Laurent est préoccupant. Comment quelque chose qui semble si inoffensif peut devenir si dévastateur? Perte de contrôle (?). Quand le beau devient danger.

« Se mouiller (la belle échappée) est le premier jardin aquatique présenté au Festival international de jardins des Jardins de Métis. […] il a la charmante particularité d’offrir des bottes d’eau aux visiteurs pour qu’ils puissent voir l’installation de l’intérieur. »

Jérôme Laferrière, Architecture du Québec


16e édition du Festival international de jardins

Situé à Grand-Métis, le Festival international des Jardins de Métis est reconnu comme étant un forum d’innovation et un laboratoire d’expérimentation en art des jardins. Il est un rendez-vous annuel incontournable pour tous les amateurs de jardins contemporains, mais aussi pour tous les concepteurs impliqués dans une réflexion sur le renouvellement de cet art.

Publications

Visitors must wear rain boots to explore Get Wet installation at Quebec garden festival
– Dezeen, 11 septembre 2015

Se mouiller (la belle échappée)
– Architecture du Québec, 7 août 2015

Garden Festival
– Domus, 4 juillet 2015

LE BUZZ

Le projet crée un intérieur à découvrir où l’on tente de retenir l’Hydrocharis Morsus-Renae, cette plante envahissante, dans un étau poreux. Une expérience vécue dans le mouvement qui évolue avec la course du soleil et la prolifération de l’envahisseur au cours de l’été.

PROJETS SIMILAIRES